top of page

​Un résultat assez remarquable de ce Manifeste qui se proposait de faire une analyse de la situation globale de l'espèce humaine faisant face:

  • aux dépassements des limites planétaires,

  • à l'émergence de capacités technologiques d'automatisation globale,

et de tenter l'exercice de trouver des solutions... est ce résultat de devoir opérer une nouvelle séparation des pouvoirs.

Ce principe clé déjà étudié et éprouvé dans l'histoire (théorie de la séparation des pouvoirs élaborée par Locke (1632-1704) et Montesquieu (1689-1755)) n'adressait concrètement que le découpage, la "séparation", des fonctions de l’État (État = groupe de personnes représentant et en charge de la coordination d'une société donnée) qui ont été très longtemps concentrées dans une seule personne (Monarchies, Empires,...).

Ces grandes fonctions à séparer sont:

  • le pouvoir législatif : élaboration des règles (Lois),

  • le pouvoir exécutif : exécution des règles,

  • le pouvoir judiciaire : règlement des litiges.

Leur séparation est une protection nécessaire face au despotisme (concentration du pouvoir personnel) et permet l'équilibre de l'exercice du pouvoir garantissant la protection des droits de l'homme.

Si cette séparation fonctionnelle est nécessaire au niveau de l'orchestration d'une société, le résultat de ce Manifeste résumé par les 3 exigences ci-dessous, est qu'il faudrait aussi réaliser une séparation opérationnelle des pouvoirs concrètement dans le quotidien des habitants du monde, de telle sorte que soient garanties de manière indépendante:

  • l'organisation adaptative du vivant : "le pouvoir législatif",

  • l'action de tous : "le pouvoir exécutif",

  • la répartition pour tous : "le pouvoir judiciaire".

Pouvoirs qui sont aujourd'hui concentrés dans un compteur unique, compteur déconnecté de la réalité de notre biosphère, sur lequel toute notre organisation humaine est fondée, l'argent.

Ce résultat a amené à un autre constat assez remarquable, en prenant la France pour exemple, qui est justement que cet outil d'échange, l'argent, ne serait pas déclaré ni défini dans sa constitution. Le rôle, les fonctions, les limites de l'outil central de notre organisation humaine, l'argent, ne seraient pas définis dans le texte de référence définissant le cadre de notre organisation; outil auquel, par héritage culturel, nous déléguons simplement toute autorité et toute valeur : d'où la confusion permanente entre "pouvoir politique" et "pouvoir économique".

Qui a donc vraiment le pouvoir ? L'espèce humaine ou notre outil d'échange ? Comment construire une démocratie lorsqu'un de nos propres outils, l'argent, détient toute l'autorité ?  Comment construire une EGALITE d'AGIR et d'AVOIR entre les êtres humains en respectant les limites de notre BIOSPHÈRE FINIE quand nous abdiquons devant un compteur unique que nous imprimons nous mêmes, l'argent ?

L'espèce humaine avec son outil d'échange aurait donc "un gros trou dans la raquette" en terme d'autorité et de capacité à respecter la biosphère dans laquelle elle existe.

Ces résultats et constats nous amèneraient donc à réinventer notre organisation, passant certainement par une nouvelle CONSTITUTION.

Il ne s'agit pas de tomber dans les écueils d'un dogmatisme qui abdique devant un texte écrit par des prédécesseurs, document qui aurait pour rôle de"fixer" des lois fondamentales et pour lequel nous serions prêts à nous battre.

 

Un tel document s'il existe, doit "rester vivant", être capable d'être modifié et d'intégrer en continu l'extension des connaissances, pour servir aux mieux la coexistence des êtres vivants.

Sa première partie doit donc décrire ce qui CONSTITUE le monde (pour revenir au sens premier de "constitution"), c'est-à-dire la compréhension mise à jour en continu de l'existence physique des êtres vivants dans l'Univers.

 

S'inspirant de l'analyse complète proposée par ce site, cette page donne un exemple de construction des premiers niveaux d'une CONSTITUTION qui respecterait le principe de séparation des pouvoirs d'ACTION et de REPARTITION dans le but de garantir la pérennité des êtres vivants sur le très long terme.

Cette page est un travail en cours. N'hésitez pas à vous approprier le site et à vous lancer de même dans l'exercice ! Toutes les propositions pour faire avancer le sujet sont les bienvenues.

 0-Presentation / 3-CONSTITUTION / 0

EXIGENCES ORGANISATIONNELLES

1. Toute organisation doit exister, être conçue et être capable de s'adapter pour être au service de la pérennité des êtres vivants.

2. L'ACTION de tous doit être:

  • PERMANENTE,

  • PERTINENTE pour soi et pour la coexistence des êtres vivants dans un écosystème donné,

  • DIVERSIFIÉE avec une LIBERTÉ maximale d'orientation;

3. La RÉPARTITION pour tous doit:

  • couvrir nos BESOINS exactement, sans croissance ni décroisssance (= personne ne meurt de faim, de froid ou de maladie bénigne),

  • VALORISER de manière juste notre action (implication, résultat, compétences, responsabilité),

  • RESPECTER les limites des ressources dans un contexte donné pour permettre leur renouvellement pérenne.

 0-Presentation / 3-CONSTITUTION / 1

Paradigme_Separation_FR.jpg

 0-Presentation / 3-CONSTITUTION / 2

HYPOTHESES
(INDICATEURS CLES)

  • CONTEXTES VIABLES FINIS: (pour le moment la Terre + ISS)

    • TEMPS : durée de viabilité du contexte: dates estimées de début et fin de la vie dans le contexte donné.

    • ESPACE : Définition de l'occupation de l'espace du contexte (Terres/Mers/Ciel):

      • espace à laisser inoccupé par l'espèce humaine pour laisser place au foisonnement de la biodiversité et à l'établissement de la pérennité du vivant.

      • continuité de cette espace à travers la biosphère terrestre pour permettre la coévolution du vivant d'être préservée.

      • espace exploitable par l'espèce humaine.

      • espace habitable par l'espèce humaine.

    • MATIÈRE: interface solide/liquide/gaz (Terres/Mers/Ciel),

      • Pression, température,

      • champ gravitationnel (et/ou accélération d'entrainement et de Coriolis pour les référentiels tournant non négligeable - vaisseaux spatiaux tournant sur eux-mêmes ou base sur un astéroïde en rotation sur lui-même).

      • Composition du contexte (atomes de la "vie terrestre", constituant en moyenne plus de 95% de la masse des êtres vivants terrestres : O, C, H, N; molécules de la "vie terrestre": l'eau H2O constituant plus de 60% de la masse de tous les êtres vivants, et d'autres) - minimum pour existence de la vie terrestre.

    • ÉNERGIES:

      • Énergies "primaires" : "permanentes" à l'échelle d'un système solaire (étoilé).

        • "solaire" (rayonnement du soleil, de l'étoile),

        • gravitation (énergie hydraulique de chute d'eau, de marées,...)

        • éolien

        • énergie thermique "interne" (noyau en fusion d'une planète).

      • Énergies "secondaires": ressources finies à l'échelle d'une planète produites à partir de transformation d'énergies "primaires".

        • "fossiles" : molécules "stockant" de l'énergie solaire (chaines carbonées issues de la construction photosynthétique du vivant), autres,

        • "atomiques" : atomes "stockant" de l'énergie de gravitation d'une étoile (atomes radioactifs).

    • VIVANT:

      • Êtres vivants autotrophes ("végétaux"),

      • Êtres vivants hétérotrophes ("animaux"):

        • Espèces "capables de technologie" (capables de construire des outils permettant de traverser le vide de l'espace) = nombre d'êtres humains (pour le moment).

        • Maximum d'êtres vivants "capables de technologie" viables dans le contexte.

    • TECHNOLOGIE : outils spécifiques au contexte à développer pour garantir la survie pérenne du maximum estimé d'habitants.

  • ACTION : 1 compteur temps pour AGIR: action permanente, pertinente, riche et diversifiée toute la vie - voir la page Égalité/Action pour plus de détails - par exemple sur la base du rythme suivant :

    • de 6 mois à 58 ans : 36h/semaine avec 10 semaines de congés par an (1500h/an).

    • de 59 ans à 70 ans : 2h/semaine en moins chaque année, passant de 36h/semaine à 12h/semaine progressivement entre 58 ans et 70 ans (toujours 10 semaines de congés par an).

    • de 70 ans à la fin de la vie : 12h/semaine (au mieux en fonction des capacités de chacun), 10 semaines de congés par an.

ACTION répartie en 14 domaines:

A. Administration

B. Transfert du SAVOIR / Formation

C. Extension du SAVOIR / Recherche

Production vitales:

1.a. Eau

1.b. Nourriture

1.c. Logement

Production opérationnelles:

2.a. Energie

2.b. Outils

2.c. Transport

Production sociales:

3.a. Vêtements

3.b. Mobilier

3.c. Culture et loisirs

+ Service et soin de Santé

X. Paix et sécurité

  • REPARTITION : 10 compteurs pour AVOIR (répartition qui couvre nos besoins, valorise proportionnellement notre action tout en respectant toutes les formes de vie)

Ressources vitales:

1.a. Eau

1.b. Nourriture

1.c. Logement

Ressources opérationnelles:

2.a. Energie

2.b. Outils

2.c. Transport

Ressources sociales:

3.a. Vêtements

3.b. Mobilier

3.c. Culture et loisirs

+ Santé

Cette identification d'indicateurs clés et de séparations principales conduit à une proposition de trois institutions indépendantes au service de la cohabitation des êtres vivants, pour assurer la pérennité du vivant sur le long terme :

  •     ORGANISATION (ADAPTATIVE DU VIVANT) : définition et mise à jour des règles/limites (contexte viable fini).

  •     ACTION : de tous les êtres humains.

  •     RÉPARTITION : juste et respectueuse de la production pour tous.

 0-Presentation / 3-CONSTITUTION / 3

Structuration démographique et spatiale

Les problématiques à gérer par les habitants du monde seraient hiérarchisées selon leur portée spatiale et temporelle, par exemple:

  • gérer la production hebdomadaire d’œufs et de poulets pourrait se faire localement à l'échelle de 1000 à 10 000 habitants,

  • gérer la production de l'énergie pourrait être maintenue à l'échelle d'un pays et quelques dizaines de millions d'habitants,

  • alors que gérer la fabrication et la pérennité sur un siècle ou plus d'une station spatiale devrait se faire à l'échelle d'un continent et quelques milliards d'habitants.

Demo_Orga_FR.jpg
  • La gestion des 3 institutions (Organisation, Action, Répartition) à chaque niveau serait effectuée par des personnes formées (dont les compétences et les capacités d'objectivité et d'impartialité pour la pérennité du vivant auraient été validées), renouvelées régulièrement, par exemple selon la cadence proposée dans la colonne Administration du tableau ci-dessus.

  • Les "élections démocratiques" n'auraient pas pour objet le choix de ses coordinateurs, mais la priorisation des projets et des orientations à donner à chaque niveau, du local au global.

 0-Presentation / 3-CONSTITUTION / 4

Sur la base de ces exigences, indicateurs minimaux et structure de base d'organisation, l'exercice doit être poursuivi pour rentrer dans les détails de l'invention d'une organisation suffisamment respectueuse de l'ensemble du vivant pour que la majorité des êtres humains se sentent utiles et respectés tout au long de leur vie.

L'exercice revient à imaginer une organisation réaliste qui mette en musique cet Avis de Participation Universelle:

Peut être sur un rythme légèrement ajusté, par exemple s'appuyant sur ce nouveau calendrier:

Calendar_FR_Picture.jpg

Rédaction de la page en cours, CONSTITUTION à inventer à poursuivre...

bottom of page